AccueilFAQRechercherS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Histoire du Clan d'Ahuilizapan

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Codex

avatar

Messages : 301
Date d'inscription : 27/08/2011
Localisation : Ahuilizapan

MessageSujet: Histoire du Clan d'Ahuilizapan   Lun 3 Oct - 11:48

~o~

HISTOIRE DU CLAN D'AHUILIZAPAN
par Lessa & Sumaika

~o~
______________________________________________________________


______________________________________________________________

HISTOIRE DU CLAN D'AHUILIZAPAN - PREMIÈRE PARTIE
Un réveil en sursaut. Comme le sentiment d'avoir été effleuré par une main froide. La jeune femme regarde autour d'elle. Cadre familier de sa chambre. Elle tire les rideaux, s'assoit sur le bord du lit et se lève. Le drap glisse sur sa peau nue. Elle s'approche d'une ouverture. Une terrasse sur laquelle elle fait quelques pas, et sous ses yeux, le verger. Sous la couleur de la lune, les couleurs sont bleues et grises, et les ombres noires intense. Une chauve souris passe, et elle revoit le vol d'un oiseau.

La brise vient caresser sa peau, et elle frissonne. La brune retourne se coucher avec l'impression désagréable de celle qui ne se souvient pas de son rêve. Pourtant si prêt, et tellement loin.


Su venait de monter au temple. Curieux, et voulant échapper à Lessa et son travail, il plonge dans la noirceur de la pièce. A l'intérieur, il n'y a personne. Comme toujours remarque. Il découvre la pièce pour la première fois. Des dessins couvrent les murs. En s'approchant, il comprend que se sont des écrits :

« Ahuili, prêtresse de.... »

Ça commence bien... le symbole est effacé... passons...

« Ahuili, prêtresse de … est celle qui par ses visions, a guidé les Aztlans jusqu'en ces terres. »

Sumaika plonge dans l'histoire de son clan.

Elle ne se souvient plus de quand cela a commencé. Pourtant, c'était devenu plus intense, plus précis. Chaque nuit, un nouveau songe la réveillait. Au départ elle ne se souvenait de rien. Et maintenant que les mois ont passés, elle se souvenait de chacun des détail, chaque sensations, chaque impressions.

Ces rêves la représentait toujours dans une situation différente. Une fois dans l'eau, l'autre fois en pleine cérémonie, ou encore en train de faire l'amour avec un de ses hommes. Et à chaque fois, une sensation la poussait à arrêter et à se diriger vers l'extérieur, dans une direction précise. Certaine fois c'était un chien qui lui parlait, ou une musique qui l'appelait. Elle sentait bien que ce n'était pas des rêves anodins. Cette nuit, elle avait rêvé qu'un lama, à qui elle regardait les dents lui intimer de la suivre. »


Su lisait, concentré sur le contenu du texte.

« La prêtresse guida les siens jusqu'au plus profond des terres. Mais le doute les accompagnait.»

Elle regarde derrière elle et constate que le convoi est prêt à se mettre en branle. Depuis plusieurs jours ses rêves la hante. Plus violents, trop intenses. Elle se sent écrasée, mais investie. Elle sait que se sont les Dieux qui la poussent vers la terre promise. Elle avait prêché pendant des heures pour réunir un groupe qui était prêt à la suivre. Et aujourd'hui c'est le départ. Une vingtaine de lamas,des guerriers, des marchandes, des enfants. Une grosse centaine de personne ont foi en elle, en ses visions.

Dans le rêve de cette nuit, un serpent gigantesque sortait de l'eau d'un lac aux reflets pourpres. La terre autour de lui couvert de végétation, s'étalait à perte de vue. Sa queue fouetta la rive à un endroit. Jusqu'à ce que le sol s'aplatisse.
Un cri, et la troupe se met en marche, dans les rires, les pleures et la poussière. Elle ne regrette pas ce qu'elle laisse, mais est-ce le cas des autres.

Des poignées de jours plus tard, le groupe avait fondu. Beaucoup pensaient que le voyage serrait court et sans embuches. Ahuili avait perdu des hommes et des femmes dans un pillage dont l'arrière du convoi fut victime. Une partie des vivres envolés, les hommes partaient à la chasse, mais cela ne suffisait pas pour nourrir convenablement tout le monde. Alors certains étaient repartis en arrière.
D'autres tentaient leurs chances seul. Malgré les suppliques d'Ahuili pour qu'ils restent avec elle. »


Il avait abandonné l'idée d'achever sa lecture le jour même, et le lendemain, à l'aube, il grimpe les marches pour assouvir sa curiosité. Le soleil pénètre dans la pièce et illumine tous les motifs. Révélant ainsi tout le travail de l'artiste de l'époque.

« Et l'oiseau en ultime guide »

« 400 nuits de songes. Ce dernier était brûlant pour la jeune femme. Elle était le soleil et inondait les rives du lac de ses rayons. Elle pouvait voir les gens, les bâtiments. Au dessus d'elle, des centaines de points, cachés par sa splendeur veillaient sur elle. Elle voyait le serpent dans le lac, avec sa collerette arc-en-ciel.

Elle sait qu'elle touche au but, mais au réveil, toute la force de sa foi ne compense pas la lassitude de ses muscles. Elle est sale, abimée, exténuée, à l'image de ses suivants.

Hier un enfant est mort de faim. Que pouvait-elle faire, sinon avancer encore et toujours. Ils étaient une trentaine encore. Et parmi eux, celui qui faisait tout pour la contredire, faire fuir les autres, mais restait. Alors qu'elle sort lentement de sa léthargie, il s'approche d'elle, prêt à lui planter son poignard dans le dos. Alors un oiseau d'un blanc pure vient se poser entre l'homme et Ahuili. Dans sa bouche, un poisson frétillant. L'oiseau dépose sa victime au pied de l'homme et reprend son envol. Son dos est marqué d'un V, et le bout de ses ailes est noir. Ahuili sentant le miracle qui vient de lui sauver la vie, poursuit l'oiseau. Comme dans son premier rêve, il survole le lac. Le même qu'elle avait vu plusieurs fois. Elle y descend, et rencontre l'oiseau, un Phaéton, qui l'attend.

Elle s'adresse à lui.
« - Tu es un Dieu n'est-ce pas ?
- Quoi d'autre ? Voici la terre que nous t'avons promis. Nous vous la léguons.
- Merci. Quel est ton nom ?
- Nous n'avons pas de noms. Nous sommes les 400 dieux oubliés. Nous sommes tous venus te rencontrer. »
Et sans rien dire de plus, il abandonne Ahuili face au lac Chapala.


Su arrive à la fin :
« La nouvelle Déesse Ahuili est une dernière fois acclamée par les siens. Puis son sang se libéra, délivrant son âme, qui rejoint les 400 dieux oubliés. »

Sumaika relève la tête. Il murmure :
« Ce jour là... Ahuili est morte... ce jour là... Ahuili est née... »

Il se lève et quitte la salle légèrement triste. Ce temple était érigé en l'honneur du dieux des eaux Atlaua, des 400 oubliés appelés aussi Centzon, et d'Ahuili.

Su avait toujours vénéré tous les dieux dont on avait oublié le nom. Il trouvait qu'il n'y avait rien de plus triste que de sombrer dans l'oublie... Il était heureux quelque part.


______________________________________________________________

HISTOIRE DU CLAN D'AHUILIZAPAN - SECONDE PARTIE
Plus d'un an plus tôt.

Pendant des années, Ahuili a prospéré. Son lac aidant, le clan devint une route marchande importante dans la province. Et le clan put enfin se targuer de clan majeur. Malgré tout, Ahuili se développa en tant que clan solitaire, sans se rattacher à aucun des grands règnes alentour.

Mais bientôt, il fallut que cela change.

L'Empire Aztèque, pourtant pas des plus proches, regardait briller au loin l'éclat de ce joyaux.

Pendant longtemps, une partie du poisson provenait d'Ahuili, et donc le clan possédait un atout dans les relation entre le clan et l'Empire.

De mauvaises relations, et plus de poisson. C'est grâce à cette méthode qu'Ahuili pouvait rester indépendante de ses voisins. Mais cruellement dépendante de ses denrées.

A force de pêche, le lac se vida de son poisson. C'est alors qu'un jeune homme en manque de gloire réussi à convaincre le conseil Aztèque de prendre le clan malgré les traités. Ekate de son petit nom était marchand et malin. Des arguments simple mais persuasifs :

Reprendre le clan, remettre du poisson et mieux le gérer. Et ainsi, ne plus dépendre du prix d'Ahuili.

Cette idée ravit les aztèques, qui mirent le jeune homme à la tête d'une expédition pour prendre le clan.

Ekat élabora un plan simple. Il attendit que la situation se dégrade sensiblement, sans devenir catastrophique. Puis il écrivit au clan en déroute pour signifier que les aztèques pouvaient apporter leur aide.

La mission menée par Ekat devait donc rencontrer le Calpullec pour négocier une aide financière et les nouveaux traités d'échange.

Une fois en haut du temple, dans le bureau, il ne lui fut pas difficile de planter un poignard dans le cou de son ancien allié alors qu'il lisait la tablette. Le groupe armé mit feu au temple des Phaétons, et profita de la cohue pour les éliminer dans un bain de sang. Les survivant furent sacrifié dans la foulée, au nom de la nouvelle conquête aztèque. La campagne d'extension fut un succès.

Mais tout ne marcha pas comme prévu. Voyant ce changement s'opérer dans la gouvernance, il ne fallut qu'une journée pour que le clan se soulève. Et plutôt que de défendre les temples, les habitants dispersèrent les biens du clan. Sans Phaétons pour défendre le clan, il ne servait à rien de se battre pour garder la tête du clan. Mais il n'y avait pas de raison pour que d'autres bénéficient du travail effectué. *

Un grand brasier consuma tout, sauf les bâtiments majeurs : le temple, sacré, et le Calpulli. le reste du clan disparut sous une couche de cendre. C'était la fin d'Ahuili. Ekat, témoin de cet acte, décida quand même de faire aboutir son plan. Un nouveau nom, un nouveau départ.

Ahuili devint Ahuilizapan, et entra dans la Province de Cuauhtochco.

Avec le temps, chacun d'entre nous sommes arrivés dans ce clan en triste état, et certains décidèrent comme moi d'y rester et d'en faire notre chez nous. La suite, vous la vivez...
______________________________________________________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://lahuttedequivira.creationforum.net
 
Histoire du Clan d'Ahuilizapan
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Histoire de la Nouvelle Calédonie........
» L'histoire de la peugeot 106.
» HISTOIRE DE MONTESA
» Histoire d'alternateur
» MAIS QUI EST FANTOMAS VOICI SON HISTOIRE

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
La Hutte de Quivira :: La Bibliothèque de la Hutte :: Histoire-
Sauter vers: