AccueilFAQRechercherS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Les Lois du Tonalamatl

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Codex

avatar

Messages : 301
Date d'inscription : 27/08/2011
Localisation : Ahuilizapan

MessageSujet: Les Lois du Tonalamatl   Jeu 22 Sep - 21:09

~o~

LES LOIS DU TONALAMATL
par Ayumi

~o~
______________________________________________________________
    Nous ,

    Ayumi Tlatoani de Cuauhtochco,

    En ce jour fait connaître et entendre à tout le peuple de la province les lois du Tonalamatl.

______________________________________________________________

PREMIÈRE LOI DE CUAUHTOCHCO
Moi Quetzalcoatl, créateur du cinquième Monde de l'humanité, avec mon propre sang je fige en cette stèle mes volontés, que les hommes enseigneront aux hommes, jusqu'à la fin de votre temps.


Oh Cihuacóatl, déesse de la fertilité! Oh Xolotl, mon frère du soir! Vous mes égaux, entendez ce que j'annonce aux hommes afin qu'ils nous satisfassent.

Hommes, votre destin n'est pas entre vos mains. Si vous n'agissez pas selon les coutumes ancestrales, votre monde s'effondrera et il n'y aura alors aucune repentance possible, aucun retour en arrière. Nous les dieux, n'aimons pas l'attentisme, aussi organisez-vous comme bon vous semble mais soyez surs que nous serons attentifs à chacun de vos gestes.

La tribu, vous devez la voir comme une bénédiction. Mixcoatl vous a appris l'art de chasser pour vivre, mais pas seulement. Votre gratitude devra s'exprimer par le sang versé en notre honneur, le sang d'autres hommes bien évidemment. Faire la paix et la laisser perdurer accélérera le prochain cataclysme. Hommes, vous devrez chasser les ignorants où qu'ils se trouvent, peu importe le prix à payer pour cela.

Hommes, vous n'êtes pas égaux selon nous. C'est un non-sens de croire en l'égalité et en la liberté si vous ne croyez pas en nous, les dieux qui vont ont permis aujourd'hui d'exister. Nous ne demandons surtout pas de foi dévote, mais le respect des coutumes et des rites qui ont lieu depuis la nuit des temps. Aussi, de connaissance, les hommes ont toujours prit en servitude d'autres hommes. Aussi, de connaissance, des hommes aux plus grandes capacités ont toujours triomphé de ceux en ayant moins.

Hommes, vous qui n'êtes pas dans la tribu n'êtes rien. Qui êtes vous pour dicter votre loi à ceux qui ont choisi de respecter les coutumes ancestrales? Qui êtes vous pour vouloir donner aux hommes des lois nouvelles et les enfermer dans une étrange communauté de vie où c'est le Droit commun qui prône? Nullité que ceci! Vous n'êtes que les suiveurs de Tezcatlipoca, défenseurs des esclaves et ô combien désintéressé par votre destin. C'est celui-là même qui incite hommes et femmes à vivre en couple : les autres Dieux n'ont t'ils jamais fait part de leur préférence pour la polygamie? J'enseigne que pour éviter une catastrophe prochaine, les gens respectueux des ancêtres devront s'attacher à honorer les rites ancestraux.

Hommes, affronter les ignares doit être votre priorité. Vie simplement et farouchement, tu n'as pas besoin d'autres règles. Votre espèce est tendancieuse quant il s'agit de les multiplier : efforcez-vous de combattre ce vice qui ne fait que rapprocher votre Fin. Aussi, les prieurs qui portent notre voix doivent faire respecter le Calendrier et les coutumes. Quant aux chefs et autres décideurs, gérer et la guerre éternelle et le bien commun doivent être leurs priorités. Ils ne doivent lésiner sur aucun moyens pour faire couler le sang, sinon ce serait de la faiblesse et ne mériterait rien d'autre que la mort.

Moi Quetzalcoatl, Dieu du Matin, j'ai fais part de nos principales volontés aux hommes. Les suivre seraient un symbole de sagesse et de vertu qui vous sauvera tous.

______________________________________________________________

LOIS ORALES DITES DES LIBERTÉS FONDAMENTALES
Depuis que les cinq univers furent créés, les guerres, les paix, les tragédies, les réussites ont percé à travers le temps, et les hommes, toujours, ont voulu la liberté en guise de mérite. Ainsi donc, la Province de Cuauhtochco , sous la puissance de sa seigneurie au service des Dieux, exige que dès ces paroles déposées sur le monde les lois orales des libertés fondamentales puissent exister.

Nul n'a le droit d'entraver le commerce, nul homme ne peut exiger d'un autre de devoir lui définir un commerce bloqué, seuls les Dieux ont ce pouvoir. [grille de prix Interdite]

Tout Calpullec aura le droit de proposer aux membres de son clan, des prix de quête. [grille de rachat Possible]

Toute personne mérite de pouvoir commercer le fruit d'un autre , afin d'en tirer profit, tout homme sera gagnant, les vendeurs auront vendu, l'acheteur aura acquis. [spéculation Autorisée]

L'exploitation, l'écrasement, les attraits de l'honneur et du mérite, doivent être montrés en premier lieu, aucun régnant ne se verra le droit d'édicter la fin de l'esclavagisme. [grille de salaire Interdite]

______________________________________________________________

PAROLE TLATOANIQUE SUR LES RÉVOLTES CLANIQUES
Si un calpullec engendre la défiance au sein de son clan, un membre du clan peut prendre sa place.

Tout individu reconnu ayant échoué sera immédiatement fait prisonnier par les conscrits et envoyé au tribunal, les dieux ne l'ayant pas soutenu.

Si la révolte réussit, c'est que Tezcatlipoca"Celui qui voit tout" soutient le rebelle.
Il ne pourra être poursuivi à condition de faire dans les 24h sa soumission au Tatlaoni et se soumettre à tous ses ordres, y compris la démission.

Si il ne se soumet pas, il sera considéré comme pillard et justiciable.

______________________________________________________________

COUTÛME MILITAIRE
Il y a très longtemps, au début du 5°Soleil quand la terre était jeune, les hommes vivaient en harmonie avec tous les animaux. A cette époque, ils pouvaient parler entre eux et le langage était universel. Cette époque de paix et de prospérité prit fin lorsqu'un peuple d'oiseaux, venu du Sud profond, entama sa marche sur l'Amérique centrale : il s'agissait des Toucans.

Oiseaux de feu et de ténacité, les Toucans commencèrent à ravager un par un les clans des tribu les plus fortes de la région, jusqu'à arriver aux portes des ancêtres des habitants de Cuauhtochco .

Quicoatl était un jeune pêcheur, natif de Mixciulti, au tempérament plutôt réservé et ayant la sympathie de tous. Il partait sur son canoë durant des après-midi entières dans l'espoir de ramener quelque chose à manger pour sa famille. Et un jour, au large de la mer, il aperçut une nuée noire. Trop vague pour discerner quoique ce soit, Quicoatl rentra précipitamment à son clan et avertit les dirigeants de ce qu'il avait vu.

Les membres du Tlatocan n'étaient évidement pas niais : ils savaient que les toucans approchaient. Mais pourtant, il ne surent comment organiser leurs forces pour pouvoir contenir l'avancée des toucans. Aussi, les trois clans qui composaient la Province étaient menacés d'une extermination totale. Pendant trois jours et trois nuits, les guerriers aux galons pompeux ne purent se mettre d'accord sur la stratégie à adopter. La situation semblait s'enliser.

Néanmoins, à Mixciulti, les choses bougeaient. Quicoatl, plein de vigueur, déposa une annonce au calpullec comme quoi il recherchait des guerriers ayant accomplit, comme lui, le rituel de Camaxtli. Dès le jour même, 10 hommes du clan se présentèrent et le jeune pêcheur donna à chacun un arc. Quicoatl avait, pour ce faire, sacrifié toutes ses économies.

Le lendemain matin, à l'aube, les guerriers de Mixciutli étaient tapis dans les buissons surplombant la côte. Les toucans, menés par le Grand Bec Tordu, avaient choisi ce moment pour pénétrer les terres et atteindre le premier clan. On raconta qu'il y en avait près d'une centaine. Tout à coup, les guerriers armèrent leur arc et tirèrent une première salve de flèches sur les volatiles. Pris de panique, les toucans se replièrent momentanément au-dessus de la mer. C'est alors que Quicoatl cria à ses guerriers de s'approcher au plus près de la falaise et de viser les oiseaux une seconde fois. Mortel, ce nouvel assaut fit fuir les toucans une bonne fois pour toute.

Quelques jours plus tard, le Tlatocan apprit l'exploit réalisé par Quicoatl et ses hommes. Aussi décida-t-il d'organiser les armées sur ce modèle tribal. Les hommes et les femmes pouvaient accomplir le rituel de Camaxtli, ce qui avait pour effet de leur apprendre le maniement des armes. Le rituel devait durer entre 1 semaine et 10 jours et voyait les engagés voyager vers un autre clan que le leur : ainsi naquit un véritable sentiment de cohésion.

Par la suite, les guerriers ayant accompli le rituel avaient accès à l'assemblée des guerriers. En son sein, des missions étaient proposées par le Tlatocan, des calpullecs ou des guerriers eux-mêmes, à l'instar de Quicoatl. Les chefs de guerre devaient penser à chaque détail de la mission, du financement à la cohésion de leur armée. L'assemblée des guerriers voyait plusieurs groupes coexister, et en cas de menace sur la Province, tous devaient se souder pour défendre leur terre : c'était l'héritage qu'avait laissé les toucans.

Par la suite, ce système militaire se répandit à travers toute la province de Cuauhtochco et en devint la coutume d'usage.
______________________________________________________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://lahuttedequivira.creationforum.net
 
Les Lois du Tonalamatl
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» 10'000 Bâlois à Münich !
» Quelles lois pour ce forum ?
» Nouvelles lois
» Le bar des Bâlois
» Nouvelles lois "sécurité" routière

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
La Hutte de Quivira :: La Bibliothèque de la Hutte :: Textes de Loi-
Sauter vers: